vendredi 30 décembre 2016

De Saturnaliis festibus



De Saturnaliis festibus


Si Romam in antiquis temporibus incoluisses, particeps Saturnaliorum fuisses. Saturnalia dies festi Saturni dei honorandi sunt. Per solsticium brumale, circa mensem decenbrem medium geruntur. Illa sollemnia auream aetatem memorant, Saturni regnum. Sacra, sacrificia in Saturni templo publice eveniunt. In illo tempore voluptate et gaudio homines exsultant. Sed praecipue commercium inter homines vertuntur : gerunt servi pileum, servi liberti signum, colloquuntur et libenter agunt, dum domini servorum partem agunt. Omnes Romani togam relinquunt et tunicam, humilem vestem, gerunt. Tribunalia et scholae clauduntur, bella et sceleratorum supplicia ultima prohibentur. Turba et pueri in viis clamando « Io Saturnalia ! » currunt. Universi dona, cerae cundelae, panis imagunculae offerunt, magnificentissima epula apparantur. Imagunculae domorum in liminibus et compitorum aediculis religiosis appenduntur.



Les Saturnales




Si aviez habité à Rome dans l'Antiquité, vous auriez participé aux Saturnales. Ce sont de grandes fêtes romaines célébrées en l'honneur de Saturne. Elles se déroulent pendant la période du solstice d'hiver, pendant le mois de décembre. Ces fêtes évoquent l'âge d'or, règne de Saturne. Des cérémonies religieuses, un sacrifice ont lieu au temple de Saturne. Ce sont des jours de plaisir et de joie. La relation entre le maître et l'esclave est bouleversée : les esclaves portent le pileus, bonnet emblème de l'esclave affranchi, ils parlent et agissent sans contrainte, leurs maîtres les servent. Tous les Romains laissent la toge et portent la tunique, vêtement humble. Les tribunaux et les écoles ferment, les guerres et exécutions de criminels sont interdites. La foule et les enfants courent dans les rues en criant « Io Saturnalia ! ». Tout le monde s'offre des cadeaux, chandelles de cire, figurines de pain, on organise de somptueux banquets. Des figurines sont suspendues au seuil des maisons et aux chapelles des carrefours.

Scripsit Clarisse Chassanite (TS5)

Copie faite au XVIIème siècle d'un manuscrit du IVème,
le Chronographe de 354 de Furius Dionysius Filocalus.
 (Source, Wikipedia)